2012 Quitte ou Double

Affiche: LTC_QuitteOuDouble_A6r_[200x280]
Création: 2012
Auteur: Olivier FRANCFORT
Metteur en scène: Bernard FORMICA
Distribution:
Hyacinthe : Estelle PANCHAUD 
& Odile AUBERSON
Marinette : Dominique CHABLOZ 
& Anne-Ma HILD 
Sganarelle : Nicolas ANDEREGG

Géronte :

Bernard GYGAX 
& Claude HENRIOT

Argante :

Bernard FORMICA

Le Notaire : Sylviane THILO 
& Karin PINGOUD
Les Esthéticiennes : Estelle PANCHAUD 
Odile AUBERSON
Sylviane THILO 
Karin PINGOUD
Résumé de la pièce:

L’amour, présent dans toutes les comédies de Molière, est souvent malmené par les travers et les aspirations de Géronte. Mais les temps changent... Ainsi Géronte se voit confronté à un nouveau problème. Hyacinthe, sa fille, tombe éperdument amoureuse d’Argante septuagénaire. De plus, celui-ci, est depuis son enfance ennemi juré du prétendant, persécuté qu'il était à l'école lors des récréations et plus tard se trouvant même, par cet infatigable personnage, cocu de la plus belle manière. Cette situation, pour Sganarelle et Marinette, est inadmissible. On ne change pas impunément les règles de la comédie... Il faut dès lors décourager notre fiancé. Ce que fera, avec talent, Marinette en prodiguant à notre prétendant des soins de beauté indispensables à l'homme actuel et adoptera pour l'occasion une tenue vestimentaire très persuasive... Quant à Sganarelle, il fera miroiter à Géronte, la possibilité de dédoubler, voir de tripler sa fille ceci grâce au génie génétique. Avec pour perspective d'augmenter le nombre de mariages et de multiplier ainsi les dotes. Ajoutons, que suite à des coupes budgétaires sévères, le rôle de Léandre est tenu, malgré lui, par un spectateur et que, pour illustrer le clonage, Sganarelle est accompagné de deux petites chevrettes: Mélanie et Célimène... Une farce aux inspirations Moliéresques avec des anecdotes actuelles...

Commentaire:

Parfois coquine, certes, mais toujours burlesque, elle s'offre comme un soda romanesque, sous la chaleur estivale.

Du théâtre rafraîchissant, sans prétentions ,mais pas sans exigences.

Olivier Francfort s'est inspiré de Molière pour décrire en vers libres les tribulations d'une troupe en manque de moyens, se débattant avec les personnages chers au grand Maître.
Dans cette création, à mi-chemin entres le XVIIe et le XXIe, il réactualise le discours du génie de la comédie française.

Galerie photos:

Galerie photo

Classé dans : Déjà joués